LA MARINE

 

Le Glengyle

 

Archives Nationales du Canada

 

 

Archives Nationales du Canada

 

 

Archives Nationales du Canada

 

 

 

 

 RETOUR A ROYAL NAVY

LANDING SHIP INFANTRY (L.S.I.) : transport de personnel.

Ce sont des paquebots de la Manche et de la Mer du Nord, les "malles", transformés. Leurs caractéristiques ne sont pas identiques. Les autorités britanniques ont saisis tous les navires de commerce dans leurs ports et après les avoir "militarisés" les ont remis en service pour le transport de troupe ou de marchandises. Nous retrouvons certains de ces navires au raid sur Dieppe venant de divers pays.

L.S.I. type Prince : pouvant transporter 280 soldats armés et équipés à une vitesse moyenne de 24 noeuds et 8 LCP ou LCA ou LCS. Equipage 200 hommes.

L.S.I. type Glengyle : pouvant transporter 700 soldats armés et équipés à une vitesse moyenne de 20 noeuds. Equipage 280 hommes.

LANDING CRAFT TANK (L.C.T.) : transport de chars.

Longueur 49 mètres, largeur 9,50 mètres, tirant d'eau AV 1,12 mètre AR 2,13 mètre. Pouvant transporter 3 chars de 40 tonnes à une vitesse moyenne de 10 noeuds. Non blindé, armé de 2 canons type "pom-pom" à tir rapide. Equipage 12 hommes.

LANDING CRAFT FLAK (L.C.F.) : protection contre avions, navires de surface et objectifs à terre.

Longueur 48,5 mètres, largeur 9,50 mètres, tirant d'eau 2,29 mètres, 2 hélices le propulsent à 11,5 noeuds. Armé soit de 2 canons de 102 mm et 3 antiaériens de 20 mm, soit de 8 canons à tir rapide de 40 mm et 4 oerlikons. Equipage variable suivant armement autour de 80 hommes + 1 médecin.

LANDING CRAFT ASSAULT (L.C.A.) : embarcation d'assaut blindée.

Longueur 12,7 mètres, largeur 3 mètres, tirant d'eau 0,50 mètre, pouvant débarquer 35 soldats équipés et armés sur une plage, à la vitesse de 8 noeuds. Armement 1 mitrailleuse lourde. Equipage 4 hommes + 1 officier pour 3 L.C.A.

LANDING CRAFT PERSONNEL (L.C.P.) embarcation de débarquement.

Embarcation de débarquement entièrement en bois. Ne possédant pas d'avant rabattable. Non blindée. Les hommes qui débarquent doivent gagner l'avant ponté et sauter sur la plage. Longueur 11,2 mètres, largeur 3,30 mètres,tirant d'eau 1,07mètres, pouvant transporter 25 soldats armés et équipés à la vitesse de 8 noeuds. Armement 1 mitrailleuse Lewis. Equipage de 4 hommes

LANDING CRAFT SUPPORT (L.C.S.) : appui feu.

Longueur 14,5 mètres, largeur 3,80 mètres, tirant d'eau 1,30 mètre. Armement 1 canon de 40 mm, 2 mitrailleuses de 12,7 mm, 2 mitrailleuses de 7,60 mm et un mortier de 102 mm. Vitesse 10 noeuds. Blindée jusqu'au calibre 12,7. Equipage 12 hommes.

LANDING CRAFT MECHANIZED ( L.C.M.) : transport de véhicules légers.

Longueur 13,5 mètres, largeur 4,5 mètres, tirant d'eau 0,46 mètre, pouvant débarquer : 1 char léger ou 1 camion ou 6 petits véhicules. Vitesse 7 noeuds. Sans armement et sans blindage. Equipage 7 hommes.

MOTOR GUN BOAT (M.G.B.) : appui feu.

Equipage de 11 hommes. Armement 1 "pom-pom" de 40 mm et 2 "pom-pom" de 20 mm. Vitesse 35 noeuds. Participèrent au raid de Dieppe les M.G.B. 50, 51, 52, 57, 312, 315, 316, 317, 320, 321, 323, 326.

MOTOR LAUNCH (M.L.) : appui feu.

Equipage de 8 hommes. Armement : 1 petit canon, 1 mitrailleuses et des grenades sous-marines. Vitesse de 12 à 18 noeuds.

Participèrent au raid de Dieppe les M.L. 114, 120, 123, 171, 187, 189, 190, 191, 193, 194, 208, 214, 230, 246, 291, 292, 309, 343, 344, 346.

STEAM GUN BOAT (S.G.B.) : appui feu.

Participèrent au raid de Dieppe les S.G.B. 5, 6, 8, 9.

CHASSEURS DE SOUS-MARINS (tous Français).

En 2 types, en bois ou en fer. Longueur 37 mètres. Equipage de 30 hommes. Armement : 1 canon de 75 mm, 1 "pom-pom" de 40 mm, 2 Oerlikons, des grenades sous-marines. 3 armés par des équipages français, 4 par des équipages entièrement anglais.

DESTROYERS CLASSE HUNT (dont un Polonais).

Ces destroyers récents (moins de 2 ans) sont à peu près tous identiques : 85 mètres de long, 8,90 mètres de large, 3,60 mètres de tirant d'eau. Ils peuvent naviguer à 28,50 noeuds. Armement : 2 affûts doubles de 102 mm, 4 affuts "pom-pom" de 40 mm, 2 affuts doubles de 20 mm anti-aérien, des grenades anti-sous-marines.Ces 8 destroyers sont les plus grands navires mis par la Royal Navy à la disposition de la force de débarquement. Ils sont destinés à museler les défenses allemandes par leurs canons de 102 mm qui se révèleront incapables de percer les blockhaus. Le destroyer HMS Calpe sert de PC. au Général Roberts, le HMS Fernie servant de second P.C. Le HMS Berkeley sévèrement touché par un Dornier et irrécupérable est coulé ensuite par l'Albrighton (l'épave repose par 100 mètres de fond au large de Dieppe)..

DRAGUEURS DE MINES.

Ils sont 16 des flotilles 9 et 13 qui ne participèrent pas directement au raid. Leur mission est d'ouvrir deux chenaux d'eau libre dans le champ de mines au milieu de la Manche et de les baliser.

LES CHARS

 

Archives Nationales du Canada

 RETOUR A CALGARY REGIMENT

 CHARS CHURCHILL

Dieppe est le premier théatre d'opération au cours duquel vont opérer les chars Churchill. Ils sont tous sacrifiés d'avance, il est impensable de les rembarquer à la fin du raid. Les Churchill débarqués sont de 3 types à peu près similaires, la seule nette différence réside dans l'armement. Longueur 7,67 mètres, 3,25 mètres de large, 2,74 mètres de haut. Le MkI est doté d'un canon de 20 mm et d'un obusier de 76 mm. Le MkIII possède un canon de 57 mm mais n'a plus d'obusier. 3 chars MkI ont été équipé d'un dispositif lance-flammes. Le MkIII peut être équipé d'un dispositif déroulant un tapis devant lui. Pour Dieppe certains chars ont vu leur tuyau d'échappement surélevé en forme de lyre à l'arrière. Il faudra attendre d'autres versions pour voir les Churchill dotés tous d'un canon de 75 mm.

Aucun char ne sera détruit par les Allemands. Leur blindage encaissera tous les coups des anti-chars. Plusieurs seront immobilisés sur la plage par un obus dans les chenilles, leur point faible. D'autres après s'être avancés sur les pelouses retourneront jusqu'aux galets pour couvrir le rembarquement. Ils seront abandonnés par leurs équipages, munitions épuisées. Tous les chars seront capturés par les Allemands qui les rassembleront et s'empresseront d'en démonter plusieurs, d'en utiliser d'autres dans leurs unités blindées et de détruire les derniers en cible de leurs anti-chars

                  

 LES AVIONS